Tiré à plus de 120.000.000 d'exemplaires, "la Pierre et le Sabre" est le typique roman japonais par excellence. Avec ses personnages symptomatiques du Japon médiéval, ses décors majestueux, la recherche de la voie du sabre, le zen... Tous les grands thèmes sont réunis dans ce magnifique livre d'Eiji Yoshikawa (1892-1962).

Peut-on faire un résumé en quelques lignes d'un livre de 1.000 pages ? On peut tout simplement parler d'un voyage initiatique d'un jeune samurai, pris sous l'aile d'un moine zen énigmatique, pour atteindre l'ultime but, la connaissance suprême. La plupart des personnages de ce livre sont maintenant entrés dans la culture japonaise et l'on compare facilement quelqu'un avec l'un des personnages : Musashi, Matahachi, Otsu, Oko, Takezo, Jotaro, Akemi, oncle Gon,...

Chacun à ses propres caractéristiques, ses propres désirs, une quête bien spécifique : la vieille femme qui veut venger l'honneur de sa famille, la jeune fille à la recherche de son amour perdu, l'ami d'enfance qui souhaite vaincre son ami, le très jeune garçon qui rêve de devenir un grand samurai, etc... Le tout est magnifiquement peigné sur un fond de guerres des daymos et de réunification du Japon.

Vous n'êtes peut-être pas fan de littérature japonaise (en français dans le texte...), ce livre peut vous aider à renouer avec cette culture. A mon humble avis, c'est le roman qui vous fait entrer de plein fouet dans une autre dimension, celle de l'honneur et de la fierté, celle de la voie du samurai et du zen.



NB. Il existe une suite aux aventures de Musashi et de ses camarades, "la Parfaite Lumière". Si quelqu'un a eu le temps de le lire, je serais ravi de publier ici la critique.