philippe_delerm

Tout est dans le tire, pas besoin d'en rajouter plus. J'ai résumé ainsi en quelques mots le dernier recueil de nouvelles de Philippe Delerm (celui-là même, le père de son fils...) "Dickens, Barbe à Papa et autres nourritures délectables".

Je vous entends d'ici dire : dites-donc, aujourd'hui il s'est pas foulé le tom_gab. Ne vous inquitétez pas, je n'ai pas fini évidement :-)

Dois-je reparler de l'auteur ? Un petit aperçu rapide : auteur du fameux "La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules" et du non-moins fameux "La sieste assassinée", il nous livre ainsi à chaque fois des nouvelles particulièrement agréables à lire dont on se délecte. Lui-même est devenu une nourriture délectable, comme il aime à nommer les auteurs qu'il lit et dont il ne saurait se passer.

Ainsi son dernier recueil navuigue gaiement entre nourriture pour le corps -la bonne purée de grand mère, la seule, l'unique, la vraie; la barbe à papa; les cerises à l'eau de vie, un vrai régal...- et celle pour l'esprit - Dickens évidement, c'est dans le titre... Mais il serait faux de dire que Delerm s'arrête à ça. Il nous parle, comme à son habitude en fait, de tout ce qui nous construit, ce qui nous touche, ce qui fait que nous sommes nous aujourd'hui. Tous ces petits rien qui font les grands tout, et qui forgent notre individualité. Vous m'aurez compris, ce livre est à dévorer au plus vite !

dickens_barbe_a_papa