asimov_caverne1

Isaac Asimov a écrit bien des livres, bien des ouvrages, et de belles séries (Fondation & les Robots évidement), mais si vous ne devez en lire qu'un seul, c'est bien "les Cavernes d'Acier". A mon goût véritable chef d'oeuvre de finesse et d'anticipation, un livre policier teinté de SF comme je les aime.

Il est rare ici que je fasse l'éloge d'un livre; en général, je suis plutôt critique et je présente trop les points faibles d'un livre. Par bonheur, ici je ne feras aucun commentaire désagréable, aucune pique perfide, aucune critique accablante. Ce livre est tout simplement le meilleur livre d'Asimov, et je peux me permettre la comparaison avec ses autres ouvrages j'en ai lu quelques uns... enfin pas mal, en fait...).

A ses autres livres manquaient un je-ne-sais-quoi qui font d'un livre un chef d'oeuvre : "les Cavernes d'Acier" a tout ce qu'il faut. Une bonne dose d'énigme (je crois que je commence à apprécier les énigmes...), un style clair et limpide, une histoire qui coule facilement et qui se lit en une fois, et une petite lichette de SF qui ne fait pas de mal. Evidement, il faut apprécier un peu la SF mais pas besoin d'être un grand fan. Le talent d'Asimov réside justement dans le fait que sa SF n'est pas lourde, pleine de vaisseaux spaciaux et de gros extra-terrestres : c'est une SF agréable en laquelle on peut voir le futur (plus ou moins proche) se dessiner. En plus, quand on sait que ce livre a été écrit au début des années 1950, ça laisse réveur quant aux facultés de l'auteur à comprendre et à anticiper l'avancée des sciences et de l'économie...

Mais quelle est l'histoire vous demandez-vous ? Je parle, je parle et je n'en viens pas au fait, c'est tout moi ça ! Comme je n'ai pas le talent d'Asimov, mon résumé ne sera forcémenent pas à la hauteur de l'écrivain mais bon, il faut que je me lance...

Suite au meurtre d'un éminent professeur au sein d'une ville gérée par les spaciens (humains venant de l'espace n'ayant aucun contact direct avec les humains de la terre), le détective Bailey se voit dans l'obligation de régler cette affaire avec un robot, Daneel, version droïde du parfait détective. Qui avait intérêt à tuer ce scientifique qui milite pour le rapprochement entre les peuples, entre spaciens et terriens ? Les terriens, qui habitent comme des rats en communauté sous la croûte terrestre pour cause de surpopulation ? Les médiévalistes terriens qui ne souhaitent pas la prolifération des robots dans la société ? Les spaciens eux-mêmes qui souhaitent conserver leurs privilèges de caste ? L'inspecteur Bailey va devoir jouer à un jeu subtil afin de découvrir le meurtrier et la raison de cet homicide avant son "collègue" robot...

Peut-être que décrit comme ça, vous vous dites que ça ne vaut pas la peine d'être lu. Franchement, je vous le dis sincérement, ce livre est excellent et sachez que si vous n'aimez pas la SF, ce n'est pas un problème puisque celle-ci n'est qu'au second plan. Allez, lancez-vous et appréciez ce livre !

2290319023.08._aa_scmzzzzzzz_1