Paris au XVIIIe siècle : ses rues mal entretenues, nauséabondes, malodorantes, sa population qui se déverse en un flot ininterrompu, et Jean-Baptiste Grenouille. Qui est cet homme si surprenant, si différent... anormal peut-être ? Ni un homme ni un animal, Grenouille possède un nez d'une finesse extraordinaire, un nez qui est toute sa vie, un don qui sera sa perte. Il recherche ainsi le parfum ultime, tue pour y arriver : cet homme déshumanisé, insensible à l'autre, privé de toute émotion est devenu un monstre.

Comment ne pas détester cet homme en beaucoup de points écoeurant ? Une mère qui cherche à tuer ce monstre de la nature, une naissance dans les ordures, une enfance particulièrement rude dans un Paris ténébreux et miséreux... Tout pourrait expliquer les atrocités de Grenouille, mais on ne souhaite pas lui trouver d'excuses, on ne souhaite pas humaniser ce personnage hors du commun...

suskind_patrickPatrick Süskind nous livre ici son ouvrage le plus extraordinaire, si différent de tout ce qui peut exister en littérature : des descriptions fidèles vous immergent totalement dans ce Paris infecte, vous fait partager la vie quotidienne de Grenouille, personnage pour le moins dérangeant. "Le Parfum", extase ultime de Grenouille, seule part d'humanité de celui-ci, est un livre à lire absolument : Patrick Süskind vous transporte totalement par des descriptions olfactives incroyables de réalisme et saisissantes de précision.

Personnellement, je n'ai que très peu accroché à ce livre, mais je pense faire parti de ces rares personnes à ne pas l'avoir aimé. L'écriture n'est pas mal, sans trop de superflu, l'intrigue est moyenne à mon goût, mais l'auteur réussit tout de même le pari de vous emmener dans le monde des odeurs et ce par la simple écriture. Evidement, pour cela il faut beaucoup de descriptions détaillées, et à mon goût il y en a trop : on en est presque gavé jusqu'à plus soif. Cela n'empêche pas "Le Parfum" d'être une oeuvre à part entière qui se doit de faire parti de votre bibliothèque !

leparfum

PS. Si vous ne connaissez pas "Le Pigeon" de Süskind, vous pouvez en apprendre un peu ici.