Isaac Asimov a touché à beaucoup des genres de la littérature, mais la science-fiction semblait tout de même être son genre préféré, et il n'appréciait guère de le voir être traîné dans la boue et être considéré comme un sous-genre. Considérant que la science-fiction était un tout et pouvait englober n'importe quel autre style, il disait également que tous les genres pouvaient être teintés de science-fiction, du moment que le sujet était bien traité : pourquoi pas une romance, un western, un policier, etc...

C'est ainsi que de 1950 à 1967, il écrivit de nombreuses nouvelles de science-fiction policière, à la suite de l'un de ses chefs d'oeuvre, "Les Cavernes d'Acier", premier roman de science-fiction policière à être acclamé par la critique et considéré à la fois comme un très bon livre de science-fiction et un très bon livre policier. Isaac Asimov ne s'arrêta donc pas là et publia ses petites nouvelles policières en 1969 dans "Histoires Mystérieuses".

Ce recueil de nouvelles est absolument génial ! Asimov s'y donne à coeur joie et nous offre ainsi quelques unes des meilleures nouvelles jamais écrites. Les plus drôles également puisqu'il s'y amuse à mettre la science sur la sellette, à nous faire tourner en bourrique. Absolument jouissif, tellement on sent que l'auteur se plaît à écrire les récits improbables d'un scientifique bedonnant, Dr Urth, qui aide à résoudre de manière simple et logique des crimes bien pensés.

Les titres des nouvelles nous montrent à quel point Asimov s'est plu à écrire ces nouvelles de science-fiction policière : "La cane aux oeufs d'or", "Cache-Cash", "La boule de billard", "La poussière qui tue"... Rien qui ne fasse penser que ces nouvelles sont de très bonne qualité, et pourtant ! Alors franchement je vous conseille vivement ces "Histoires Mystérieuses" qui se lisent d'un trait et qui font encore plus aimer Asimov.