C'est la question que je me suis posé à la lecture de "Paycheck" de Philip K.Dick.

Comment les scénaristes hollywoodiens arrivent à faire 2 heures de film avec une nouvelle de 35 pages ? Ils sont vraiment trop forts, ou plutôt comme le démontre le film, ils brodent autour d'une idée une histoire somme toute très peu intéressante.

Mais revenons à nos moutons, c'est-à-dire le livre "Paycheck" (je ne me sens pas l'âme de critique cinématographique).
Je le dis haut et fort : on m'a menti sur la marchandise ! En effet, de la couverture à la 4e de couv', tout est fait pour vous faire croire que le livre va parler de "Paycheck". Que nenni ! C'est tout simplement un recueil d'un douzaine de nouvelles écrites par Philip K.Dick entre 1953 et 1973.

D'accord, cela m'a permis de travailler quelque peu mon anglais, mais quitte à lire un livre, je préfère une histoire complète plutôt que douze petites nouvelles très proches dans le style et dans le thème.

Vous me diriez bien que c'est de ma faute, que je n'avais pas à acheter un tel livre (surtout après les exploits de l'affligeant Ben Affleck dans le dit film...), qu'il y a une tonne d'autres bouquins à lire et que celui-là était certainement le dernier à acheter... Je vous dirais que vous aviez raison et que vraiment ce "Paycheck" de Philip K.Dick ne vaut pas les dollars dépensés !