Les émissions culturelles, particulièrement celles sur la littérature, ont toujours eu assez bonne presse en France, mais malheureusement cette époque est révolue...

Déjà la fin de Bouillon de Culture, ainsi que des Dicos d'Or a sonné le glas des émissions littéraires qui existaient sur notre bon vieux service public. (Nous ne parlerons pas ici de la pseudo émission présentée par PPDA sur TF1).

Avec Campus, présenté par Guillaume Durand, qui ne rassemble que 700 à 800 mille téléspectateurs, nous sommes arrivés à un point de non retour où la culture n'a plus du tout sa place dans le Paf.

La faute à qui me direz-vous ? Aux émissions débilitantes de la Real Tv ? La course à l'audimat ? Le trop plein de publicités ?
Le magazine littéraire peine à se renouveler, tout simplement ! Des auteurs - par ailleurs, toujours les mêmes - qui viennent à tout prix promouvoir leur ouvrage, qui finalement ne discutent, ne polémiquent pas, ne débatent pas... L'émission Campus du jeudi 18 illustre très bien ce propos. Le thème de l'émission : Faut-il sauver le vin ? Voilà un sujet hautement intéressant...

Tout le problème est là : renouveler le genre du magasine littéraire en invitant des écrivains qui osent monter au créneau, et évidement trouver un animateur à la hauteur du challenge à réaliser qui ose aussi se mettre en danger.